mardi 19 août 2014

Jolie Carte et Poème, Cœur Brisé Déception Amoureuse





Tu restes celui qui m'a aimée
Une larme salée mélangée à mon bain parfumé,
Une vie enfantine désenchantée par la société.
Un cutter planté dans mon bras,
Un être qui ne me respecte pas.
Je l'aime et je ne veux que son bonheur,
Et je sais qu'il voudrait me voir saigner.
J'ai décidé que ça serait mon heure,
Jusqu'à la dernière seconde, c'est à toi que je penserai
Tu voulais me voir mourir ?
Et bien me voilà à tes pieds.
Je n'étais plus que ton complément,
Ce n'était pas pour ça que tu m'as parlé...
Tu as su briser ma vie,
Tu a détruis mon rêve,
Il était le tien fût une époque.
Si celle ci est révolue,
Sache que dans ma tête,
Tu restes celui qui m'as aimée par charité.



Bonheur perdu
Quand tout s'arrête, que le bonheur disparaît
Le cœur petit a petit s'éteint...
La joie qui file et qui s'envole
Plus l'envie d'aimer quoi que ce soit
Je ne suis plus vraiment moi ...
Les souvenir qui font tant de mal
Ton fantôme qui me hante jour et nuit
Je suis un peu perdu, juste inconsolable
Tous ces souvenirs à jamais incassables
Mon cœur qui se referme en laissant les plaies
De haine, de colère , de tristesse.


Tu me manques
Encore un jour sans toi,
Encore et encore.
Toujours ce mal en moi,
Encore le cœur en peine je te dédie ce poème,
Sans toi je suffoque,
J'ai besoin de toi près de moi,
Pour enfin t'aimer comme je le voudrais,
Je n'en peux plus,
Si tu savais à quel point je déteste être sans toi,
Je voudrais tant  t'embrasser,
De te faire des câlins,
De te dire que je t'aime,
Je t'aime mon bébé.


Depuis que tu es parti
Mon cœur s'est évanoui
Tu étais pour moi l'homme de ma vie
Même si je ne te l'ai pas souvent dit
 Mon cœur t'appartient
Alors s'il te plaît prends-en soin
Aujourd'hui je pleure notre amour
Qui pour moi devait durer pour toujours
Reviens-moi je t'en prie car plus rien ne va
Depuis que tu n'es plus là
Je t'aime, je t'aime c'est mon cœur qui te le crie
Je t'aime, je t'aime c'est ma plume qui te l'écrit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire