lundi 11 février 2013

Jolie Carte et Poème, Cœur Brisé Déception Amoureuse





Plainte amoureuse.

Ma jeune bien-aimée, il est donc vrai, tout change,

Tout change, instincts de l'âme, illusions, bonheur,

Tout s'en va loin de moi, jusqu'aux sourires d'ange,

Tout, jusqu'aux frais regards qu'avec un charme étrange

         Vous laissiez tomber sur mon cœur.



Car vous m'aimiez alors: vous viviez recueillie,

Seule et pure au milieu de ce monde troublé ;

Mais vos larmes de cœur vous avaient embellie,

Et votre œil, si longtemps plein de mélancolie,

         S'anima quand je vous parlai.



Frissons délicieux, larmes involontaires,

Que votre charme est tendre à ce premier beau jour !

Oh ! Qui révélera les troubles, les mystères

Que ressentent d'abord deux âmes solitaires

         Dans l'abandon d'un chaste amour ?



Aimer jusqu'à l'extase, aimer jusqu'au délire,

Vivre au fond d'un seul cœur, du seul qui nous soit cher,

Ne trouver de repos que dans l'air qu'il respire,

S'enivrer de silence à son moindre sourire...

         C'était là mon bonheur hier.



Maintenant je suis seul : tout me gène et me blesse,

Tout mêle un souffle impur à mes destins flottants ;

Je suis seul, et déjà je tombe de faiblesse :

Oh ! Brise-toi, mon cœur, pauvre cœur qu'on délaisse,

         Tu n'as battu que trop longtemps !

Édouard Turquety
 




                   Quand je ne te vois pas

Quand je ne te vois pas, le temps m'accable, et l'heure

A je ne sais quel poids impossible à porter :

Je sens languir mon cœur, qui cherche à me quitter ;

Et ma tête se penche, et je souffre et je pleure.



Quand ta voix saisissante atteint mon souvenir,

Je tressaille, j'écoute... et j'espère immobile ;



Quand sur tes traits charmants j'arrête ma pensée,

Tous mes traits sont empreints de crainte et de bonheur ;

J'ai froid dans mes cheveux ; ma vie est oppressée,

Et ton nom, tout à coup, s'échappe de mon cœur.

Marceline Desbordes-Valmore
 




Rupture amoureuse.

Tu vois bien c'est fini, je t'offre la rupture,

Comme des fleurs fanées, muguet du mois de Mai,

J'ai fermé ton cahier, tu n'es qu'une rature

Là où je t'écrivais "Mon amour je t'aimais".

Pourquoi des souvenirs ? Ils ne sont que chimères,

Aujourd'hui je te quitte, je les sème à tous vents,

Vas-t-en, ne reviens plus, je le sais, tu espères,

Oublie ces rêveries, je te l'ai dit que je mens.

Je me demande bien ce qu'on a fait ensemble,

Inutile liaison, en fait une illusion.

Je te vois en colère et tout ton corps en tremble

Mais tu ne m'émeus plus, effacée ma passion.

Ne garde rien de moi, ni poème ni rime,

J'ai brûlé tous tes mots, tes lettres, tes écrits,

Nous être rencontrés c'est bien pire qu'un crime,

On a tué l'amour et étouffé nos cris.

Adieu et à jamais, j'oublie ton existence,

Qui tu es, où tu vis, quels sont tes numéros,

Je prends ma liberté toi, garde la distance ;

J'efface en ma mémoire images et photos.

Adieu.

Charly Lellouche

2 commentaires:

  1. Je m'appelle love, je suis née le jour de l'amour, j'ai l'age des baisers, j'habite au fond de ton coeur, mon numéro de telephone est tendresse, mon adresse postal est caresse, et ma ville c'est aimer

    Messages d'amour
    Belle Citation D'amour
    Les Meilleurs Sms D'amour
    Poésie et citations d'amour
    jouyeux anniversaire

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir
    Et bien voila de jolis mots
    une beau prénom et une belle ville

    RépondreSupprimer