samedi 12 novembre 2011

Amour Interdit: Ambiguïtés




Un baiser devant le repère des Grands Vers
On avait pourtant dit Non, on s’était promis d’oublier
De refréner, de cacher, ces pulsions, ces sentiments
Que nous éprouvons l’un pour l autre.
Et nous voila devant les grands vers
En train de nous embrasse et de se dire :
«  Ce n’est pas raisonnable » Sans pour cela s’arrêter.
L’homme en noir et la femme en noir devant les machines
«  Joli tableau, n’est-ce pas ? »
Nous décidons, quelques mètres plus loin,
De lever les ambigüités, de trouver d’autres moyens,
De se témoigner ces sentiments.
Pour une fois je ne pleure pas.
Et pour cause, nous avons dit la même chose la dernière fois
Regarde ou nous en sommes ? Les lèvres se caressant,
Les doigts entremêlés.
Crois-tu sincèrement que se résigner soit possible ?
De  toutes évidences, non.
Je te parle de l’ambigüité, de combien je t’aime,
Veux la préserver, tu me réponds «  toi aussi tu le veux. »
Ne venons-nous pas juste de dire le contraire ?
Comme c’est étrange !
Alors au lieu de se quitter sans ambigüité, nos lèvres se rencontrent de nouveau.
Nous sommes presque aussi surpris l’un que l’autre.
Nous voila, les yeux amoureux, à se dire a demain,
A espérer être seuls, encore et encore pour continuer
Continuer à créer des Ambigüités

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire