dimanche 4 septembre 2011

Pourras-tu m'aimer?


un cahier ouvert à la page trente et un,
et je gratte avec mon crayon,
mes petites leçons,
pendant que tu es loin.

mon cahier contient beaucoup de leçons,
mais on y trouve souvent ton nom,
entourer d'un petit cœur,
pour exprimer mon petit bonheur.

oui mais voilà,
c'est un secret,
je t'aime tout bas,
jamais je ne m'en contenterais.

la leçon que je faisais est terminée,
oui mais je ne ferme pas mon cahier,
a la page trente et un,
mes larmes coulent comme la pluie sur les chemins.

elles coulent parce que je t'aime,
et souvent ça en devient un problème,
je ne laisserais jamais tomber,
même si mes larmes ne font que couler.

tu ne pourras jamais m'aimer,
si tu ne fais que me regarder,
si tu me considères comme fragile,
tu ne pourras jamais être très habile.

et si tu évites de me parler,
que tu ne fais que passer,
comment veux tu me connaitre,
tu n'as pas à avoir peur petit être.

tu cherches qui je suis,
viens me voir et je te montrerais,
tu comprendras que je vis ma vie,
comme les autres que tu voyais.

je ne suis pas fragile,
ni faible comme disent les autres,
je n'ai pas besoin de piles,
pour vivre comme vous faites avec la vôtre.

c'est pour ça que je pleurs
c'est pour ça que ce n'est plus le bonheur,
puisque tu ne cherches pas à me connaitre,
c'est ce que tu fais paraitre.

je ferme le cahier,
j'essuie mes larmes,
pour continuer à t'aimer,
et pour que tu puisses toi aussi m'aimer un jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire