dimanche 4 septembre 2011

Poéme d'amour triste Désarois




On voudrait continuer à parler sans cesse
On voudrait mais on a trop mal
La musique des larmes continue à parler de tristesse
Mais tu fuis toujours et il ne me reste que dalle.
Je ne t'en veux pas d'être ailleurs, ni de ne pas m'aimer
Il faut dire qu'un jour je pourrais bien te tuer
Mais je n'aime que moi, que moi.
Pourquoi je pourrais partir de toi
Et mourir de nous?
Je ne suis capable d'en rire,
juste de t'embêter avec l'avenir,
Je ne vois plus quoi dire...
J'aimerais tant expliquer
Me dire que je sais ce qu'il faut faire,
Mais finalement est ce que j'ai envie de plaire?
Non juste envie de me taire
A jamais.
Tu sais mon âme ne se lasse pas,
La tienne sans doute là-bas.
Je ne pleure pas toujours, j'ai souvent mal...
Mais lorsque je te parle, je ne te crois jamais.
On voudrait tellement pleurer sans fin,
On voudrait mourir mais on en est incapable,
J'en ai marre d'être sorti dès le matin,
D'une tristesse de la fin du conte ou de la fable.
Mourir, il n'y a que ça à faire,
On voudrait,
Oui mais,
Est ce que notre raison de vivre est plaire?
Bien sûr que non...
On voudrait plaire, mais à quoi bon,
On voudrait pleurer, mais à quoi bon,
On voudrait crier mais personne n'entendra,
On voudrait partir près de toi mais on ne te connait pas.
Déteste-moi, déteste-moi...
Hais nos peur,
hais nos heures,
Abandonnes moi...je t'en supplie
On voudrait être seul pourtant on reste accompagné,
On voudrait parler, mais impossible de parler seul.
On parle, on parle, mais à quoi bon.
Tu te lasses,
Tu te casses,
Je reste avec mon mal,
Est ce que je veux?
A quoi bon, on voudrait on en est incapable
Lorsque la sonnerie résonne
Et que personne ne répond au téléphone qui sonne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire