dimanche 4 septembre 2011

Poème L'amour à distance, Baisers Dansants



La boite de nuit commence à tout faire vibrer
La musique prend place, je m'accroche à la barre.
Il me regarde peu, mes yeux le font chavirer
Il a peur, mais il s'accroche à moi.

La main posée sur ma taille, dansons dansons
J'écoute, il me guide, je chavire
Il n'est pas toute ma vie juste un instant que dire?!
Éphémère mais surprenante, cette musique de fond.

Je ne me laisserais plus jamais aller avais je dis
Mais aujourd'hui me voilà toute engloutie
Tu me veux, tu ne m'auras pas,
On m'appelle, je te laisse continuer sans moi.

Puis des regards, les regrets, les remords,
J'étais si bien près de toi, oh bel inconnu
Me voilà faible, enfermée, je me mord.
Te voilà soudain si fragile, d'où viens-tu?

Tes regards, tes approches, ta timidité
Tes baisers, ta tendresse, ta fragilité
Tes mots laisser seulement par tes bras
Entourée, enfermée, mêlée de joie.

Réclamant des baisers, tu m'embrassais mon cou, ma joue
Je me sentais vide, me laissait aller.
La musique continuait, tout nuage m'ensevelit dans un trou
Ton regard, ta fragilité, tes amis, on s'est embrasser.

Le baiser en dansant, la difficulté
Quelque pas de cœur, quelque mots doux
Un regard posé, une minime chance de t'aimer
La musique des larmes s'arrête, c'est fou.

Dans les nuages mon cœur s'enferme
Capable de t'embrasser en pas de bourré,
Lèvres claquante, langues enchaînées
Je m'arrête et me laisse guidé.
Occupé à tomber dans la drogue, le poison du flirt.

Disparu bel inconnu,
Une danse bel inconnue.
Que voulais-tu?
Je pense à ton dernier regard
Nous nous retrouverons nul part.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire