mercredi 17 août 2011

Poème ou lettre de Rupture

                                                      



                                                                    Même si cette coupure est pénible
Malgré que je me fasse invisible
Je sais que je dois le faire inévitablement
Pour pouvoir me libérer graduellement
 
Sans vouloir tout oublier ce qu’on s’est dit
Comprendre à travers tous nos non-dits
Laisser la vie reprendre son cours normal
Assumer que cette distance fasse aussi mal
 
Apprivoiser doucement nos silences
Gérer avec l’espace que crée tes absences
Ne plus espérer entendre ta voix prochainement
Accepter qu’on ne se parlera plus aussi souvent
 
Ce n’est pas toi qui me brise le cœur
Je connaissais déjà les enjeux d’ailleurs
Je n’ai juste pas su me protéger
De ce qui pouvait me casser
 
J’ai choisi de m’effacer temporairement de ta vie
Quitter tout se qui nous liait sans préavis
Ta compréhension et ton respect sont importants
Avec ce que tu m’as confié, j’en ferai autant
 
Toutes ces larmes que j’aurai versées
M’auront permis de me libérer
C’est sur qu’aujourd’hui, je souffre
J’ai l’impression d’être sur le bord d’un gouffre
 
Qu’il est dur de devoir se l’avouer
Qu’un ami comme toi, j’aurai tant aimé
Je t’assure que tu n’as rien à te reprocher
Tu ne peux pas empêcher un cœur d’aimer
 
La distance que je mets entre nous deux
Est-ce qu’il me semble être le mieux
Ce n’est qu’un petit recul dont j’ai besoin
Ma souffrance, je ne veux pas que tu en sois témoin
 
Je retombe toujours sur mes pattes
Tu me reverras un de ces quatre
Ce n’est pas notre amitié que je brise
Je serai toujours la même quand je me serai remise
 
On ne peut pas tuer des sentiments
Ils s’estompent tranquillement
Et je sais que je vais souffrir si je reste là
C’est pour cette raison que je m’éloigne de toi
 
Je n’arrêterai pas d’écrire ce que je ressens
Pour moi, c’est le meilleur des médicaments
Mes textes retrouveront évidemment leur gaieté
Lorsque j’aurai réussi à tout cicatriser

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire