vendredi 5 août 2011

Poeme "A sa maîtresse !"


Avec ses dents de requin,
Ses cheveux châtains ou bruns,
Elle attire les Mâles
Qui ont peur de vieillir mal…

Sous son air naturel,
Et sa soi-disant simplicité,
Elle a tissé sa toile d’araignée
Quelle péronnelle !

Elle laisse sa femme le cœur brisé
Voyez ce sourire !
Elle n’a rien à regretter :
«Qu’y puis-je si elle n’a pas su les retenir… »

« Miroir, miroir,
Dis-moi qui est la plus belle ? «
Oh ! Méfiance !
Elle n’a pas oublié le conte de son enfance…

« Sachez, pour votre gouverne,
Que j’ai l’esprit moderne…
On a qu’une vie, alors il faut en profiter :
Je fais ce qui me plaît ! »

Après tout, elle leur ressemble
A ses maris
En quête de fantaisie :
Ils sont si bien ensemble…

Oui, leur cœur s’est détourné de nous
Aimanté par la nouveauté
Mais c’est une chaine qu’elle pend à son cou
Car demain, la routine se sera aussi installée

Oui, aujourd’hui, son cœur est rempli de certitude :
« Je saurai mieux le garder ! »
Oui, aujourd’hui, elle fait fi de sa turpitude
Mais demain, il s’en sera allé

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire