mercredi 27 juillet 2011

Poème d'amour, A Vous




Vous avez demandé un poème
Ma plume ne connaît que la prose
Vous dire en quelques lignes
Ce qui, en vous a pu me séduire
Séduire, du latin : tirer à l’écart
Attiser fortement, s’imposer
Faut-il en dire plus ? Cela s’impose !
Votre sourire énigmatique
A la fois attirant et agaçant
Votre regard qui sait être tendre
Qui sait être rieur
J’ai appris depuis à le redouter
Quand il devient de glace
Quand vous êtes chasseur
Vous redevenez animal, prédateur
Comme un félin, vous guettez
Patiemment votre proie, vous jouez
Vous riez, vous plaisantez
Et le gibier tombe dans le piège
Je suis une vieille routière
Cela n’est pas un secret
J’ai vu le piège
J’ai accepté le jeu
Avec votre façon presque timide de dire : je n’impose rien
Vous ne laissez pas le choix
Il ne reste qu’à se soumettre
Ou à se démettre
Votre jeu en apparence inoffensif
Votre désir, votre besoin
De faire vivre à une femme ses envies avouées ou cachées
Que cache-t-il en réalité ?
Peut-être est-ce cette question qui a contribué à ma reddition.
Il y a sûrement d’autres raisons pour que j’accepte cette liaison.
Peut-être aussi votre jeunesse a t-elle contribué à admettre
Elle m’aidera un jour peut-être à me démettre…

Lyne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire