mercredi 27 juillet 2011

Texte La muraille







Enfant, elle a lentement construit des remparts autour de sa vie, autiste de l'amour, personne ne la comprend. A l'intérieur de ces remparts, pour prévenir toute tentative, elle a construit un labyrinthe, dont elle a depuis longtemps perdu la sortie. Elle y laisse parfois, pénétrer quelqu'un, mais comme l'araignée, elle veut le prendre dans sa toile, l'enfermer dans une espèce de cocon, d'où il ne sortira que lorsqu'elle l'en expulsera.
 Seuls sont admis dans sa vie, ceux qui ont dans leur tête un labyrinthe sans fil d'Ariane. Alors, lentement, elle apprivoise, pour mieux se torturer, elle s'offre, en apparence sans retenue, elle idéalise sa proie, essayant de l'entraîner dans les méandres de son univers.
Quand par hasard une proie refuse de la suivre, intelligente, elle l'observe avec attention, curieuse, elle se dit qu'elle pourrait un temps, vivre autre chose, faire une expérience.
 Mais très vite elle se lasse, et rejette violemment une autre conception d'elle-même, et restaure la faille qui s'était fait dans son univers bien clos.
 Entre-temps une autre proie s'était présentée, bien plus alléchante, puisque semblant prête à basculer dans un monde inconnu. Et là, enfin, trouve matière à s'épanouir.
Incapable de vivre deux sentiments en même temps, pour que l'un explose, elle doit détruire l'autre. Elle ne peut exister qu'en se sentant victime, alors elle crée des bourreaux, réels ou virtuels, qu'importe, pour elle ils sont présents. Pour satisfaire son masochisme, elle choisit une proie avec un fil d'Ariane. Pour satisfaire l’autre cote, elle n'aura de cesse, jusqu'à ce que ce fil
d'Ariane rompe.
 Pourtant, au fond d'elle-même, elle sait que si ce fil venait à casser, sa proie, alors, n'offrirait plus aucun intérêt pour elle.
Peut être, un jour, trouvera-t-elle celui qui abattra la muraille, et détruira son labyrinthe. N'est ce pas ça qu'elle cherche désespérément?
Lyne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire