mercredi 27 juillet 2011

Chemise en soie Poème d'amour,




chemise en soie

Il l'a laisse glisser sur ses épaules, avec des gestes de femme, provocants.
Un sein, attendant, espérant ma main.
D'un doigt léger j'ai parcouru les lettres gravées sur sa poitrine, jouer  et effleurer ses seins. Pointes si sensibles qu'il n'était pas même besoin de les titiller. Les frémissements de sa peau me troublent, sa sensualité m'atteint. Mouvements du corps, si féminins. Chacun de ses gestes est un mot.
 Le silence s'est installé entre nous.
Mais pourquoi parler quand ce corps à lui tout seul exprime mieux que des mots ses attentes.
Rien ne peut me troubler d'avantage qu'un corps vibrant, qu'une bouche qui tout le temps restera muette hormis de rares gémissements. Seul le corps exprime : douleur, bien-être
J'ai aimé jouer à faire monter ou chuter ses émotions en jouant sur toute la gamme. Nous n'avons pendant deux heures, pas dit plus de 20 mots....et nous nous sommes tout dit.

Lyne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire